Actu TCG&W

TCG&W sur Fitness Challenges magazine!

Par Fitness Challenges

Publié le 3 mai 2021

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

THE CORPORATE GYM & WELLBEING :
Zoom sur le numéro 1 européen du sport en entreprise

Le marché des installations sportives dans les parcs d’affaires se porte bien. Seize ans après son lancement, The Corporate Gym & Wellbeing rassemble plus de 90 clubs sous gestion en France, au Benelux et en Espagne. Focus sur un concept qui résiste mieux à la crise.

Sport et bien-être en entreprise

Pour The Corporate Gym, tout commence en 2005, en Espagne, lorsqu’une foncière décide d’accroître la valeur de son actif immobilier en équipant un parc d’affaires madrilène d’une salle de sport en s’inspirantdu modèle de sport « Corporate » américain. Un an plus tard, c’est au tour de la France d’ouvrir une filiale en inaugurant sa première salle pour un acteur majeur de l’immobilier tertiaire.

Pour se démarquer, The Corporate Gym devient The Corporate Gym & Wellbeing en 2015 et intègre des activités de bien-être. La première salle en entreprise est lancée en Belgique l’année suivante. Objectif : proposer aux salariés de ces espaces tertiaires des clubs fonctionnels et adaptés à leurs besoins. Et ça marche. Cinq ans plus tard, la PME compte plus de 90 clubs sous gestion, et travaille sur des projets de développement au Portugal, en Suisse et en Italie : «Notre métier consiste à concevoir, équiper, animer et gérer, explique Jérôme Podolsky, président et CEO du  Groupe. Nous concevons l’architecture et apportons une assistance à maîtrise d’ouvrages ; nous réalisons un suivi des travaux et équipons les espaces en définissant le meilleur type de matériel pour lequel nous portons généralement l’investissement. Notre savoir-faire est aussi dans l’animation. Sur le terrain, nos coachs salariés, tous diplômés et formés en interne, font un travail de proximité avec l’adhérent. Enfin, nous mettons à la disposition du client un ensemble d’outils de reporting afin de faciliter la gestion du club, et des outils digitaux afin d’offrir un parcours utilisateur permettant de vivre la salle de sport comme un véritable élément de service. »

Critères démographiques, niveau de qualification, équipements demandés… à chaque club sa formule, même si l’on retrouve globalement un plateau de cardio, de un à trois studios avec des cours collectifs, et des salles de bien-être.

The Corporate Gym propose plus de trente types de cours (boxe, yoga, taï-chi, méditation…) : «Notre spécificité est de déployer autour des salles toute notre offre de wellbeing avec une cinquantaine d’activités ludiques et relaxantes autour de quatre thèmes principaux (esprit, corps, équipe, émotion) », reprend le CEO. Une offre globale qui permet à certains clubs d’afficher des taux de fréquentation jusqu’à 70 %. De quoi enregistrer un niveau de croissance soutenu. Entre 2019 et la fin 2021, le Groupe table sur un chiffre d’affaires prévisionnel de 10 millions d’euros.

Se démarquer sur un marché concurrentiel

Le marché du sport en entreprise mobilise des prestataires privés, des fédérations, des organisations patronales et syndicales, et le secteur public. Avec ses 90 salles, The Corporate Gym se présente comme un des leaders européens des sociétés privées. Sa spécificité face à tous ces acteurs ? Une solution clé en main : «Nous sommes différents des nombreuses start-up qui vendent des prestations directes aux entreprises sans s’occuper de savoir si elles ont une salle de sport, des équipements spécifiques, et du confort de “l’après-sport”, souligne Jérôme Podolsky. Notre business est celui des salles de sport, et nous sommes une petite dizaine sur ce marché en France contre quatre acteurs historiques il y a cinq ans. »

Cette croissance, le CEO l’explique par la bonne forme du marché immobilier et par la demande accrue des propriétaires d’immeubles de s’équiper de services sportifs. À cela s’ajoutent la forte vitalité du marché du fitness entre 2015 et 2020, et la volonté des entreprises d’améliorer la qualité de vie de leurs salariés. Des accélérateurs qui accroissent aussi la concurrence sur un marché déjà hautement compétitif : « Presque aussi concurrentiel que le fitness grand public. ».

D’ailleurs, la comparaison s’arrête là, car face à la Covid, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne, même si les temps sont durs pour tous. Malgré une forte baisse, The Corporate Gym affiche des résultats positifs et son offre digitalisée « spécial télétravail » remporte un franc succès lui permettant de conforter son offre wellbeing : «Nous avons une vision positive de la sortie de crise, abonde Jérôme Podolsky. Il y aura probablement des changements structurels liés au marché de l’immobilier d’entreprise avec une réduction potentielle de la présence hebdomadaire des salariés. Nous anticipons plusieurs changements durables pour lesquels nous préparons l’offre de l’entreprise, très en amont avec nos partenaires et nos clients. Nous concevons déjà les services agrégés de demain et des parcours utilisateurs dans ces immeubles. Nous savons tous très bien que le télétravail généralisé ne sera pas une réalité de demain. Cependant, nous ne travaillerons plus de la même façon demain. C’est dans la qualité de l’accueil et le contenu des services pour les collaborateurs au bureau que résident les clés du développement de ce marché. »